Vendre aux grands comptes : Les 5 clés de la vente en interne

Patrice Poulet

Publié : 1 avril 2013
Par :

4 commentaires

Les 5 clés de la vente en interne pour les KAM  - Le grand blog de la vente

Lors d’une récente réunion avec un grand client d’Halifax Consulting, un KAM (Key Account Manager)  me confia ses difficultés quotidiennes quant à ses actions commerciales auprès de ses 2 clients (chacun représentant quelques millions d’euros de CA) :

  • J’ai l’impression de passer plus de temps à essayer de convaincre en interne que chez mes clients…
  • J’ai toujours beaucoup de mal à mobiliser les autres équipes à mes clients
  • Le patron de l’entité services m’a brutalement indiqué qu’il avait d’autres priorités
  • L’équipe déploiement ne connaît pas mon client et n’a pas envie d’approfondir
  • Notre filiale XXX n’est pas intéressée aux ventes des produit du groupe »
  • …/…

Bon, il était temps d’arrêter là et de passer de l’ambiance bureau des pleurs à celle d’une séance de rééducation spécifique pour KAM ambitieux !

C’est vrai que de nombreux obstacles se dressent en effet en permanence devant les KAM pour les ralentir (ou les stopper) dans la mise en place d’une stratégie d’accompagnement optimale : exigence des clients eux-mêmes,  mobilisation des équipes en interne, ressources et moyens insuffisants, implication du management…  Mais si c’était simple, nous n’aurions pas besoin de KAM de haut niveau ! Et puis, ces remarques formulées par mon interlocuteur sont tellement classiques… Pourquoi classiques? Parce que vendre en interne est une partie intégrante du métier de KAM. Ne pas le comprendre est la garantie de mal vivre toute cette partie du job qui a pourtant autant de valeur que celui réalisé face au client.

Les KAM qui l’ont compri, ont quelques obsessions en commun quand il s’agit de favoriser les ventes internes que je me propose de vous rappeler.

  • Museler les « credibility killers »
  • Prospecter « indoor »
  • Distribuer des fraises tagada
  • Entretenir la plomberie
  • Mouiller le maillot du chef

Museler les « credibility killers »

Les 5 clés de la vente en interne pour les KAM  - Le grand blog de la vente


La première obsession d’un KAM doit être de renforcer son capital crédibilité. Plus celui-ci sera élevé et reconnu, plus les alliés potentiels seront nombreux et moins les hostiles oseront se manifester.

La crédibilité du KAM dépend de sa capacité à conjuguer Charisme et Compétences.

vendre au grands comptes Muscler sa crédibilité- Le grand blog de la vente

Le charisme (voir mon précédent article sur « Le bon Orateur selon Socrate » ) comprend les dimensions de l’ethos (l’éthique), du pathos (l’émotion) et du logos (la logique). Donner envie aux autres de vous suivre n’importe où, en leur imposant en souplesse des points de vue logiques et argumentés, en faisant vibrer leur corde émotionnelle et en donnant une image de leadership affirmé est une dimension importante à travailler.

La compétence, quant à elle, doit être double pour être reconnue :

  • Compétence « technique » : maitriser l’offre, les produits, connaître les difficultés de leur mise en œuvre…Ce qui permet d’acquérir de la crédibilité auprès des autres équipes : marketing, projet, services, financiers, back-office…
  • Compétence « métier » :  connaître son client, connaitre la concurrence, être expert dans son rôle de commercial, avoir des résultats significatifs…Ce qui permet d’acquérir de la crédibilité comme chef d’orchestre et auprès du management…

 

Prospecter « indoor »

Les 5 clés de la vente en interne pour les KAM  le réseau indoor- Le grand blog de la vente

La deuxième obsession consiste à identifier et séduire (comme dans toute prospection d’ailleurs) les champions internes, les sponsors, et acteurs essentiels à la réussite de l’objectif.

Comprendre les interlocuteurs de ce réseau interne à construire et à développer, c’est commencer par se poser les bonnes questions :

  •  Est-ce que mon client peut être important pour eux et pourquoi ?
  • Comment leur travail peut-il  contribuer au succès de mon client ?
  • Comment contribuer à leurs objectifs, à leurs succès ?
  • Comment sont-ils évalués et payés ?
  • Comment augmenter le plaisir de travailler ensemble ?

exporer son territoire - le grand blog de la vente

 

 

Prospecter indoor, c’est sortir de sa zone de confort, allez chercher des alliés dans des business units où les enjeux, les objectifs, les métiers ne sont pas les mêmes. C’est aller voir tous les corps d’état : la mise en place d’une stratégie globale de gestion des grands clients implique par nature une connaissance parfaite de l’ensemble des acteurs et entités nécessaires à la bonne conduite du projet (l’écosystème du projet, sous-ensemble de l’écosystème global).

Le business plan (ou business case suivant les cas) servira à les identifier et s’assurer que tous les maillons de la chaîne sont bien référencés et adressés : avant-vente, marketing, finances, direction générale, back-office, administration des ventes, qualité, r&d..

Prospecter indoor c’est élargir son réseau interne, puiser dans son écosystème interne pour trouver les acteurs essentiels à la constitution de la « dream team ».

 

Distribuer des fraises Tagada

 

Les 5 clés de la vente en interne pour les KAM  le réseau interne - Le grand blog de la vente

 

Une fois les acteurs clés identifiés, il s’agit alors de les séduire, de les impliquer, d’en faire des « avocats » de mon client ? Pour cela, il faut rendre les clients visibles, réels, connus des autres équipes. Comment faire ?  

  • Utiliser des méthodes « classiques  » : lettres internes, bulletins d’informations, enquêtes de satisfaction, success stories…
  • Faire bouger, faire faire des choses pour impliquer les collaborateurs: visites de sites clients, conférences, séminaires, webinars…
  • Formaliser les relations avec votre client : nommer officiellement  des sponsors, organiser des réunions,
  • Enfin, on peut aussi  distribuer des fraises Tagada (voir à ce sujet l’article de Nicolas Caron…)

Quelle que soit votre méthode préférée, l’objectif est clair : rendre vos clients réels, les faire exister aux yeux de tous pour que l’on s’intéresse à eux.

 

Entretenir la plomberie

 

les tuyaux du networking du KAM - le grand blog de la vente

Une fois son réseau interne mis en place, l’essentiel est de l’alimenter et de mettre en place une stratégie de lobbying afin de profiter de sa capacité d’influence pour le tenir éveillé et intéressé.

Le levier de la réciprocité (donner pour mieux recevoir) est un excellent moyen d’entretenir la relation : pousser des informations sensibles, utile et spécifiques aux autres métiers, les aider à mettre en place des best practices dans leur domaine spécifique, organiser des war rooms collaboratives, les « distraire » en les invitant à des événements clients…

 

Mouiller le maillot du chef

Les 5 clés de la vente en interne pour les KAM  impliquer le chef- Le grand blog de la vente

 

Tout ce qui vient du haut roule plus vite… Donc réussissez à faire bouger les chefs et ils seront pour vous les meilleurs ambassadeurs pour faire bouger les autres chefs.

Mais pour que le Chef  mouille le maillot pour votre cause, quelques précautions (pas seulement oratoires…) s’avèrent nécessaires :

  • Préparer un business plan détaillé, indiquant non seulement les résultats attendus mais aussi la contribution de chaque entité et de chaque individu (autant en tant qu’investissement que de résultats)
  •  Chiffrer le ROI client, le ROI interne, mettre en place les bons kpis (indicateurs clés) sont autant d’éléments qui sensibiliseront les patrons des équipes sollicitées.

Cette étape est cruciale et il est nécessaire de les convaincre très tôt dans le process :

  • En comprenant leurs priorités et leurs intérêts
  • En utilisant des sauts structurels favorables pour les sensibiliser et les impliquer
  • En sachant résister à la pression, si jamais les résultats tardaient à venir.

 

En conclusion, vous l’aurez compris, le KAM ne peut rien faire sans les autres… Les KAM solitaires n’existent pas, ou pas longtemps.  Le KAM est un chef d’orchestre, un leader, un ambassadeur, un vendeur, un manager, et surtout quelqu’un qui a compris que vendre en interne fait partie inhérente du métier. Il faut savoir vendre face au client mais aussi vendre en interne. Et les meilleurs KAM l’ont bien compris.

Les 5 clés de la vente en interne pour les KAM  3 - Le grand blog de la vente

Allez, Bon business à tous !
commenter cet article

commenter cet article :
  • *Champs obligatoires

4 Commentaires

Le 4 avril 2013 à 23:18
PICHERY André a dit :

J’ ai cru reconnaitre quelqu’un…Tout ce que vous dites est tellement vrai

Le 5 avril 2013 à 15:14
JS a dit :

Vrai à 100%

Le 27 août 2013 à 8:42
CORTES Laurent a dit :

J’ai l’impression de passer plus de temps à essayer de convaincre en interne que chez mes clients …
N’est ce pas pour ça que l’on appelle cela la vente « complexe » ? A moins que ce ne soit à cause de la rigidité du supply chain manager ??? (Qui a été embauché sur cette « qualité » par ailleurs …)

Le 17 septembre 2013 à 14:11

[…] Vendre en interne est une partie intégrante du métier de KAM. Ne pas le comprendre est la garantie de mal vivre toute cette partie du job qui a pourtant autant de valeur que celui réalisé face au client.  […]

X
Cet article vous a plu? Partagez le!
Les 5 clés de la vente en interne pour les KAM - Le grand blog de la vente
http://www.legrandblogdelavente.com/