Guerrilla Marketing

Anne Laure Frossard

Publié : 9 septembre 2009
Par :

3 commentaires

Guérrilla Marketing, KESAKO?

Un marketing qui ne dépense pas trop d’argent mais aide les équipes commerciales en assurant une promotion efficace sur les produits… on en rêve tous. C’est exactement ce challenge que le Guerrilla Marketing tente de relever.

Voilà quelques exemples qui montrent que c’est possible !

Regardez bien la photo ci-dessous :

1Wonderbra

Amusant, non?

C’est tellement simple et astucieux qu’il y a fort à parier que vous vous en souviendrez bien après avoir lu ce post, et il est même possible que vous décriviez la scène à des amis qui s’intéressent au marketing (ou au marché du soutien-gorge, ou aux grosses poitrines. C’est selon.)

Si on analyse cette campagne de communication d’un œil professionnel… que peut-on en dire ?

  • Le message est parfaitement clair et illustre de manière évocatrice le principal bénéfice du produit Wonderbra
  • La  cible de Wonderbra – les femmes de 15 à 40 ans – correspond bien à la population qui prend le métro. Les hommes seront aussi touchés par la campagne mais ce n’est pas de la déperdition, ils joueront le rôle de prescripteurs.
  • L’originalité du message est telle, que les scores d’impact, d’agrément et d’attribution (est ce que je me souviens de cette campagne ? est ce que je l’ai aimée ? est ce que j’ai retenu la marque ?) sont probablement excellents.
  • Le budget ne doit pas être bien élevé : du scotch jaune à sérigraphier et un accord à négocier avec la compagnie de transport.

C’est le principe du guerilla marketing : mettre en place des opérations de communication à petit budget, qui se feront remarquer par leur inventivité et leur originalité. Si on fait le parallèle avec l’art de la guerre, c’est remplacer une grosse armée coûteuse par une guerre d’embuscade non conventionnelle, et l’histoire récente a bien montré l’efficacité de ce genre de tactique.

Je vois immédiatement poindre à l’horizon la principale objection : même si beaucoup de monde prend le métro, on ne touchera jamais la même audience qu’avec des campagnes de media classiques (TV, presse…). Ok, mais l’intérêt de ce type d’opération, qu’on qualifie aussi de buzz marketing, c’est… regardez la photo suivante :

2Film

Les gens qui sont exposés au message (ici la promotion pour la sortie d’un DVD de film d’action) sont tellement impressionnés qu’ils vont se transformer en mini-media et transmettre l’info tout autour d’eux. Ceci avait déjà un intérêt certain au siècle dernier, par le simple bouche-à-oreille. Mais de nos jours cela devient carrément une diffusion à grande échelle par le jeu des SMS, MMS, e-mails, messageries instantanées, sites de réseaux sociaux etc.

Comment on fait du Guérilla marketing ?

Le principe c’est de faire l’économie de l’achat d’espace dans les media traditionnels, qui est le poste le plus coûteux des dépenses de communication. Il faut donc trouver des supports alternatifs qui diffuseront le message gratuitement ou presque, en touchant  l’audience la plus large possible… donc plutôt des lieux de passage (on parle aussi de street marketing) :

Les transports en commun sont évidemment un lieu de prédilection :

3IWC

4labello

Labello est une marque de stick pour les lèvres...

 

Les murs, les paysages urbains peuvent aussi  être mis en scène avec humour :

5champagne

 

6raven

Parfois il suffit juste d’une rue ou d’un banc public…

7MPropre

8kitkat1

Les toilettes (de restaurants, de lieux publics) sont également des supports de premier choix.

9Axe

Quelquefois il faut  faire collaborer des figurants :

10playboy

11quelquepart_en_hollande

En fait il n’y a pas de limite à l’imagination dans ce domaine… attention toutefois à ne pas sacrifier la clarté du message au caractère spectaculaire de l’événement. C’est souvent les opérations les plus simples qui sont les plus efficaces, comme cette campagne Mercedes dans une ville allemande : des emblèmes Mercedes montés sur ventouse ont été déposés sur le capot de voitures de marques concurrentes, avec la carte de visite du concessionnaire Mercedes le plus proche. Le nombre de visites à la concession a explosé…

12mercedes-p

Quelles sont les entreprises concernées par le Guérilla Marketing?

Au départ c’était plutôt une stratégie de start up ou de challenger astucieux, mais aujourd’hui’hui tout le monde s’y est mis :

13Career

14eggo

Le Guerilla Marketing est aussi très employé par le secteur caritatif et associatif (dans les pays anglo-saxons, où il est plus décomplexé qu’en France) : qu’il s’agisse de collecter des fonds ou de faire passer des messages percutants pour modifier les comportements (en matière d’environnement, de santé…).

15co2

16Vitae

Aujourd’hui même les plus grosses entreprises se sont converties… ces campagnes ne remplacent évidemment pas leurs opérations de publicité et de promotion classiques, mais viennent en complément sur des cibles ou des thématiques particulières.

17coke-or-diet-coke

Enfin, pour conclure : attention à ne pas confondre guerilla marketing avec un autre concept marketing très lucratif, le guerillero marketing : on prend des photos noir et blanc plutôt sympa d’un soldat dans la jungle et on décline sur une multitude de produits dérivés (briquets, Tshirts, posters…). Là aussi, avec un peu de talent, le succès est garanti.

18che-guevara-albertokorda-1950

La plupart des visuels illustrant ce post viennent des sites suivants, qui en présentent bien d’autres encore  www.conseilsmarketing.fr (chercher « street marketing ») et www.marketingalternatif.com .

Le site « officiel » du guerilla marketing, conceptualisé par Jay Conrad Levinson dans les années 80 : www.gmarketing.com

Et merci à Alberto Korda pour la photo de Che Guevara !

Allez, Bon business à tous.

Anne Laure FROSSARD

commenter cet article

commenter cet article :
  • *Champs obligatoires

3 Commentaires

Le 14 septembre 2009 à 19:23
Patrice Poulet a dit :

Excellent post plein d’humour et d’à propos économique dans cette époque « troublée »…
A voir aussi http://www.coupsdepub.over-blog.com/

Le 15 septembre 2009 à 10:08
darni a dit :

Belles déclinaisons marketing… Notre boite aux lettres est devenue étroite mais je vois que les esprits pas encore… Le marketing un vrai marché d’avenir pour peu que l’on garde une âme d’enfant

Le 22 septembre 2009 à 9:30
Laurence Couturier a dit :

Excellent article qui montre bien que malgré tout, l’imagination reste un atout majeur et c’est plutôt rassurant dans un univers ou tout s’automatise !
merci pour ce moment de détente instructif .

X
Cet article vous a plu? Partagez le!
http://www.legrandblogdelavente.com/