Evaluer les formations c’est bien, évaluer les résultats c’est mieux!

Nicolas Caron

Publié : 5 mars 2010
Par :

1 commentaire

Et si les acheteurs évaluaient aussi les résultats des formations commerciales ?


Nous venons de recevoir un cahier des charges comme on les aime…

  • 50 pages à lire avant de commencer à répondre
  • des exigences complètement décalées, digne de celles qu’on pourrait exiger d’un sous-traitant de la Nasa
  • et puis bien sûr une liste des critères de sélection dont le niveau d’abstraction laisse pantois

Tout ceci est évidemment parfaitement formaté, très professionnel, tout à fait adapté pour tente de démontrer (en interne)  qu’on fait du bon boulot.

Au delà de l’absurdité de ce type de cahier des charges (absurdité que nous avions déjà dénoncé dans cet article) il y a quand même une chose marquante. Aucune préoccupation affichée vis à vis des résultats.

Je vous assure, j’ai lu et relu… aucune trace du sujet «évaluation» et encore moins du thème «résultats»

Est-ce exceptionnel? Malheureusement pas.

Il y a encore beaucoup d’entreprises qui en matière de formation, se concentrent sur la phase émergée de l’iceberg (ce qui se passe pendant le séminaire)  sans vraiment se poser la question ni de l’amont, ni de l’aval.

Finalement, c’est un peu comme si on recrutait un commercial parce qu’il sait bien se présenter, parce qu’il a su être ponctuel avec les recruteurs ou  encore parce qu’il a bien respecté le format des réponses attendues. Par contre on ne s’est pas vraiment intéressé à ses résultats passés. Et puis alors suivre les mises en oeuvre de ses premières actions, alors là…

Evaluer la qualité du formateur c’est bien, évaluer les résultats c’est mieux!

Lorsqu’avec Frédéric Vendeuvre, nous avons crée Halifax Consulting (6 ans déjà) nous étions décidé à reproduire le meilleur des pratiques du marché sans le pire…

Nous avons toujours voulu sensibiliser nos clients sur l’importance du retour sur investissement de la formation. Et puisque le coeur d’activité d’Halifax Consulting est le secteur commercial, le retour sur investissement s’exprime et se mesure sur le terrain, pas dans la salle de formation.

Or, la formation a toujours été un secteur à part où le calcule du ROI est censé être incalculable.

C’est la même difficulté dans les investissement en terme de communication et publicité. Sur ce secteur, un de nos clients Occurrence s’est pourtant spécialisé avec grand succès sur l’évaluation des actions de communication.

De notre côté, nous avons trouvé avec la solution Scoreval un outil hyper-économique qui permet de construire des systèmes d’accompagnement vraiment efficaces qui impliquent tous les acteurs : les stagiaires, les managers, les équipes RH et les formateurs. Cet accompagnement permet alors de mieux suivre les mises en oeuvre et d’optimiser les résultats.

En effet, dans une formation, il y a la partie « saillante’, caractérisée par les quelques  jours passées en salle (ou sur son pc).  C’est cette partie qui fait souvent l’objet d’une évaluation (est-ce que le formateur a été bon?)

Or, c’est aussi (surtout?) ce qui tourne autour de ces journées qui doit être mis sous contrôle.

  • La phase amont qui va permettre de caler les objectifs pédagogiques aux objectifs opérationnels qui ont été à l’origine du projet.
  • La phase aval qui devra traduire sur le terrain les bonnes intentions nées pendant le séminaire

Scoreval : Pour évaluer les formations ET les mises en oeuvre

Dés que le nombre des personnes concernées par le projet devient important, la feuille excel a ses limites…

C’est sans doute pour cela que dans la plupart des organisation les opérations d’évaluation sont relativement rares, et que chacun aujourd’hui focalise sur les nouveaux moyens pour mesurer vraiment l’efficacité d’une formation tout en respectant les technologies « vertes » . Cf ce document publié par le CEDIP dépendant du ministère de l’Ecologie, de l’Energie et du Développement Durable.

Nous avons trouvé avec Scoreval (solution en mode SAAS) les moyens pour:

  • Gérer sans « trous dans la raquette » les évaluations à chaud ET les évaluations à froid
  • Adapter les critères d’évaluation en fonction des objectifs opérationnels du projet
  • Favoriser l’implication des managers directs ET des dirigeants sur les impacts de formation

Et surtout, au delà de tout cela, nous avons vraiment la possibilité de donner aux managers (qui le souhaitent) une vision claire des appréciations et des attentes de relais post-formation de leurs collaborateurs.

Et vous? Quelles sont vos observations sur l’accompagnement post formation dans votre entreprise?

—————————————————————————————————————————–

Au sein de votre entreprise vous diriez que l'accompagnement à la mise en oeuvre des formations est:

Voir les résultats

Loading ... Loading ...

—————————————————————————————————————————–

Allez, bon business à tous!


commenter cet article

commenter cet article :
  • *Champs obligatoires

1 Commentaire

Le 5 mars 2010 à 13:32

Tout à fait pertinent. L’approche adoptée par Scoreval est intéressante à plus d’un point…

X
Cet article vous a plu? Partagez le!
http://www.legrandblogdelavente.com/